Test de francés

Test de francés

1. Elle __________ Marie

 
 
 
 
 
 

2. Madame, vous _________ ?

 
 
 
 
 
 

3. Elles _______ Portugal

 
 
 
 
 
 

4. Les voitures de Anne et Antoine sont :

 
 
 
 
 
 

5. J’habite ____ Bruxelles, _____ Belgique.

 
 
 
 
 
 

6. 80, 81

 
 
 
 
 
 

7. 16 h 30

 
 
 
 
 
 

8. Dans la prochaine rue, tournez _____

 
 
 
 
 
 

9. Je ne me sens pas bien, ______

 
 
 
 
 
 

10. Je _____ une bière, s’il vous plaît.

 
 
 
 
 
 

11. Paris, 13-06-1990

 
 
 
 
 
 

12. Je veux ____ café, mais je ne veux pas ____ sucre.

 
 
 
 
 
 

13. J’achète du pain…

 
 
 
 
 
 

14. La fille du frère de mon père est ma _____

 
 
 
 
 
 

15. Elle _____ à midi.

 
 
 
 
 
 

16. La voiture ne peut pas être garée ici.

 
 
 
 
 
 

17. Je fais ____ boxe.

 
 
 
 
 
 

18. Elle ne réflechi pas avant d’agir, elle est _____.

 
 
 
 
 
 

19. Quand j’étais petit, ______ au foot.

 
 
 
 
 
 

20. Tu _______ la lettre à ta mère après le travail.

 
 
 
 
 
 

21. Vous ne connaissez pas ce livre ?

 
 
 
 
 
 

22. _____ de thé.

 
 
 
 
 
 

23. _____ vous trois, il y a un avocat.

 
 
 
 
 
 

24. Quand _______ malade, _______ beaucoup d’eau.

 
 
 
 
 
 

25. ____ directeur ?

 
 
 
 
 
 

26. De quelle couleur sont tes yeux ?

 
 
 
 
 
 

27. _____ de la patience ! J’arrive tout de suite !

 
 
 
 
 
 

28. Il travaille ______ la radio.

 
 
 
 
 
 

29. Une personne qui a arrêté de travailler parce qu’elle a eu ses 65 ans est une personne ____

 
 
 
 
 
 

30. Choisissez la réponse correcte.

 
 
 
 
 
 

31. C’est un problème _______ tu dois avoir conscience.

 
 
 
 
 
 

32. La police a attrapé la voleuse. Transformez la phrase.

 
 
 
 
 
 

33. Il s’agit d’un ________ de nature ouverte et sociable.

 
 
 
 
 
 

34. Je ne crois pas que nous ________ aller au cinéma ce soir.

 
 
 
 
 
 

35. Vous pouvez compter _____ moi.

 
 
 
 
 
 

36. Marie a 4 €, Pierre a 5 € et Antoine a 6 €.

 
 
 
 
 
 

37. Choisissez la réponse correcte.

 
 
 
 
 
 

38. Pierre lit le livre à son fils.

 
 
 
 
 
 

39. Je me suis rendu à l’hôpital de peur que mon fils _________ une grippe.

 
 
 
 
 
 

40. Je suis enrhumé, _________ je n’ai pas pris froid ce soir.

 
 
 
 
 
 

41. La voiture que ______ est une Renault.

 
 
 
 
 
 

42. La maison a des pièces ________.

 
 
 
 
 
 

43. Demain, je ne mangerai _____ de frites. Je commence le régime !

 
 
 
 
 
 

44. J’espère que je _____ venir.

 
 
 
 
 
 

45. Nous ______ le travail à l’heure convenue.

 
 
 
 
 
 

46. Elles sont complètements heureuses.

 
 
 
 
 
 

47. Monsieur, comment préférez-vous la ______ de la viande ?

 
 
 
 
 
 

48. Il regretta que tu ______ si longtemps avec sa copine,

 
 
 
 
 
 

49. La police française _______ cette enquête.

 
 
 
 
 
 

50. Vous avez lu des romans français ?

 
 
 
 
 
 

51. « J’irai à Paris dans trois jours ».

 
 
 
 
 
 

52. Si tu continues ______ maltraiter ainsi ton portable, tu finiras _____ le casser.

 
 
 
 
 
 

53.

 
 
 
 
 
 

54. Si l’opposition soutient le budget de l’État, le Gouvernement l’approuvera.

 
 
 
 
 
 

55. « Avoir du blé » veut dire…

 
 
 
 
 
 

56. Les membres du jury d’un Tribunal s’appellent ______.

 
 
 
 
 
 

57. Elle portait une robe _______.

 
 
 
 
 
 

58. Quand tu l’as rencontré, il était essoufflé parce qu’il ________.

 
 
 
 
 
 

59. « Attraper la mort » veut dire…

 
 
 
 
 
 

60. Le restaurant sert un _______ qui semble être ________.

 
 
 
 
 
 

61. Où en est l’égalité femmes-hommes au Japon ? Malgré des initiatives gouvernementales, l’Archipel conserve son retard, en particulier sur la question de l’emploi. Les femmes sont toujours sous-représentées dans le monde du travail, et bien plus encore dans l’encadrement, dans les conseils d’administration et aux postes de direction. De plus, elles sont encore soixante pour cent à arrêter de travailler après avoir eu un enfant.
Dans la société la plus âgée du monde, où l’indice de fécondité est de 1,46 enfant par femme, la pression sur les jeunes Japonaises est forte, au nom du déficit de naissances que connait le pays depuis 1990. Pourtant, la majorité d’entre elles aspire aujourd’hui à continuer à travailler, ou à retourner au travail pour celles qui ont démissionné. Une évolution nette, alors que, jusqu’au début des années 1990, elles préféraient généralement rester au foyer.
ÉMILIE GUYONNET
L’indice de fécondité au Japon…

 
 
 
 
 
 

62. Où en est l’égalité femmes-hommes au Japon ? Malgré des initiatives gouvernementales, l’Archipel conserve son retard, en particulier sur la question de l’emploi. Les femmes sont toujours sous-représentées dans le monde du travail, et bien plus encore dans l’encadrement, dans les conseils d’administration et aux postes de direction. De plus, elles sont encore soixante pour cent à arrêter de travailler après avoir eu un enfant.
Dans la société la plus âgée du monde, où l’indice de fécondité est de 1,46 enfant par femme, la pression sur les jeunes Japonaises est forte, au nom du déficit de naissances que connait le pays depuis 1990. Pourtant, la majorité d’entre elles aspire aujourd’hui à continuer à travailler, ou à retourner au travail pour celles qui ont démissionné. Une évolution nette, alors que, jusqu’au début des années 1990, elles préféraient généralement rester au foyer.
ÉMILIE GUYONNET
Dans le monde du travail du Japon, les Japonais….

 
 
 
 
 
 

63. Où en est l’égalité femmes-hommes au Japon ? Malgré des initiatives gouvernementales, l’Archipel conserve son retard, en particulier sur la question de l’emploi. Les femmes sont toujours sous-représentées dans le monde du travail, et bien plus encore dans l’encadrement, dans les conseils d’administration et aux postes de direction. De plus, elles sont encore soixante pour cent à arrêter de travailler après avoir eu un enfant.
Dans la société la plus âgée du monde, où l’indice de fécondité est de 1,46 enfant par femme, la pression sur les jeunes Japonaises est forte, au nom du déficit de naissances que connait le pays depuis 1990. Pourtant, la majorité d’entre elles aspire aujourd’hui à continuer à travailler, ou à retourner au travail pour celles qui ont démissionné. Une évolution nette, alors que, jusqu’au début des années 1990, elles préféraient généralement rester au foyer.
ÉMILIE GUYONNET
L’espérance de vie du Japon est…

 
 
 
 
 
 

64. Où en est l’égalité femmes-hommes au Japon ? Malgré des initiatives gouvernementales, l’Archipel conserve son retard, en particulier sur la question de l’emploi. Les femmes sont toujours sous-représentées dans le monde du travail, et bien plus encore dans l’encadrement, dans les conseils d’administration et aux postes de direction. De plus, elles sont encore soixante pour cent à arrêter de travailler après avoir eu un enfant.
Dans la société la plus âgée du monde, où l’indice de fécondité est de 1,46 enfant par femme, la pression sur les jeunes Japonaises est forte, au nom du déficit de naissances que connait le pays depuis 1990. Pourtant, la majorité d’entre elles aspire aujourd’hui à continuer à travailler, ou à retourner au travail pour celles qui ont démissionné. Une évolution nette, alors que, jusqu’au début des années 1990, elles préféraient généralement rester au foyer.
ÉMILIE GUYONNET
Dans nos jours, les Japonaises préfèrent…

 
 
 
 
 
 

65. Où en est l’égalité femmes-hommes au Japon ? Malgré des initiatives gouvernementales, l’Archipel conserve son retard, en particulier sur la question de l’emploi. Les femmes sont toujours sous-représentées dans le monde du travail, et bien plus encore dans l’encadrement, dans les conseils d’administration et aux postes de direction. De plus, elles sont encore soixante pour cent à arrêter de travailler après avoir eu un enfant.
Dans la société la plus âgée du monde, où l’indice de fécondité est de 1,46 enfant par femme, la pression sur les jeunes Japonaises est forte, au nom du déficit de naissances que connait le pays depuis 1990. Pourtant, la majorité d’entre elles aspire aujourd’hui à continuer à travailler, ou à retourner au travail pour celles qui ont démissionné. Une évolution nette, alors que, jusqu’au début des années 1990, elles préféraient généralement rester au foyer.
ÉMILIE GUYONNET
« Évolution nette », d’après le texte, veut dire que…

 
 
 
 
 
 

66. Choisissez l’intrus :

 
 
 
 
 
 

67. L’alarme a sonné tous les _______-heures.

 
 
 
 
 
 

68. ______ elle s’est abstenue, c’est de voter.

 
 
 
 
 
 

69. Tu ne viendras pas, _________ je te supplierais à genoux.

 
 
 
 
 
 

70. Le professeur _____ malade, le cours est annulé.

 
 
 
 
 
 

71. La géographie ____ France ; l’histoire ___ France.

 
 
 
 
 
 

72. La situation va ________.

 
 
 
 
 
 

73. Jusqu’à 2004 _________ à Paris. Â cette epoque-là, _______ chez Renault.

 
 
 
 
 
 

74. On est partis __________.

 
 
 
 
 
 

75. « En plus, il fait froid », _______

 
 
 
 
 
 

76. Choisissez la phrase correcte :

 
 
 
 
 
 

77. Choisissez la phrase correcte :

 
 
 
 
 
 

78. « L’abandon du programme d’armement sera ______ ».

 
 
 
 
 
 

79. Elle n’est pas en prison pour l’instant, mais elle est ________ à la gendarmerie.

 
 
 
 
 
 

80. Les chatouilles sous les _________ me font rire.

 
 
 
 
 
 

81. Tous les matins ______ je me prépare.

 
 
 
 
 
 

82. Avoir le cœur qui bat _____.

 
 
 
 
 
 

83. Synonyme d’aïeul :

 
 
 
 
 
 

84. J’aime les nouveaux _____________ de Netflix.

 
 
 
 
 
 

85. Après avoir un enfant le père doit partir en ________.

 
 
 
 
 
 

86. Voyage en feinte vérité
Si « retard » et « ouverture » ont constitué les mots-clés de la pensée dominante des trente dernières années, « fake news » semble résumer sa hantise actuelle. Un fil rouge unit d’ailleurs les deux périodes : seules les fausses informations qui ciblent le parti de la réforme et de l’ouverture indignent journalistes professionnels et dirigeants libéraux. Aux États-Unis ou en Allemagne comme en France, ces derniers élèvent la lutte contre les « infox » au rang de priorité politique. « La montée des fausses nouvelles, a expliqué M. Emmanuel Macron lors de ses vœux à la presse en janvier dernier, est aujourd’hui totalement jumelle de cette fascination illibérale ». Pendant ce temps, la désinformation traditionnelle prospère. Son écho sans cesse répercuté lui confère un caractère de vérité sans stimuler l’ardeur des décodeurs.
Bernard-Henri Lévy
Les informations d’autrui sont de plus en plus habituelles dans les médias :

 
 
 
 
 
 

87. Voyage en feinte vérité
Si « retard » et « ouverture » ont constitué les mots-clés de la pensée dominante des trente dernières années, « fake news » semble résumer sa hantise actuelle. Un fil rouge unit d’ailleurs les deux périodes : seules les fausses informations qui ciblent le parti de la réforme et de l’ouverture indignent journalistes professionnels et dirigeants libéraux. Aux États-Unis ou en Allemagne comme en France, ces derniers élèvent la lutte contre les « infox » au rang de priorité politique. « La montée des fausses nouvelles, a expliqué M. Emmanuel Macron lors de ses vœux à la presse en janvier dernier, est aujourd’hui totalement jumelle de cette fascination illibérale ». Pendant ce temps, la désinformation traditionnelle prospère. Son écho sans cesse répercuté lui confère un caractère de vérité sans stimuler l’ardeur des décodeurs.
Bernard-Henri Lévy
Feinte vérité dans le titre veut dire _____ :

 
 
 
 
 
 

88. Voyage en feinte vérité
Si « retard » et « ouverture » ont constitué les mots-clés de la pensée dominante des trente dernières années, « fake news » semble résumer sa hantise actuelle. Un fil rouge unit d’ailleurs les deux périodes : seules les fausses informations qui ciblent le parti de la réforme et de l’ouverture indignent journalistes professionnels et dirigeants libéraux. Aux États-Unis ou en Allemagne comme en France, ces derniers élèvent la lutte contre les « infox » au rang de priorité politique. « La montée des fausses nouvelles, a expliqué M. Emmanuel Macron lors de ses vœux à la presse en janvier dernier, est aujourd’hui totalement jumelle de cette fascination illibérale ». Pendant ce temps, la désinformation traditionnelle prospère. Son écho sans cesse répercuté lui confère un caractère de vérité sans stimuler l’ardeur des décodeurs.
Bernard-Henri Lévy
Le néologisme « infox » se fait à partir de :

 
 
 
 
 
 

89. Voyage en feinte vérité
Si « retard » et « ouverture » ont constitué les mots-clés de la pensée dominante des trente dernières années, « fake news » semble résumer sa hantise actuelle. Un fil rouge unit d’ailleurs les deux périodes : seules les fausses informations qui ciblent le parti de la réforme et de l’ouverture indignent journalistes professionnels et dirigeants libéraux. Aux États-Unis ou en Allemagne comme en France, ces derniers élèvent la lutte contre les « infox » au rang de priorité politique. « La montée des fausses nouvelles, a expliqué M. Emmanuel Macron lors de ses vœux à la presse en janvier dernier, est aujourd’hui totalement jumelle de cette fascination illibérale ». Pendant ce temps, la désinformation traditionnelle prospère. Son écho sans cesse répercuté lui confère un caractère de vérité sans stimuler l’ardeur des décodeurs.
Bernard-Henri Lévy
La phrase « son écho sans cesse », tirée du texte, veut dire :

 
 
 
 
 
 

90. Voyage en feinte vérité
Si « retard » et « ouverture » ont constitué les mots-clés de la pensée dominante des trente dernières années, « fake news » semble résumer sa hantise actuelle. Un fil rouge unit d’ailleurs les deux périodes : seules les fausses informations qui ciblent le parti de la réforme et de l’ouverture indignent journalistes professionnels et dirigeants libéraux. Aux États-Unis ou en Allemagne comme en France, ces derniers élèvent la lutte contre les « infox » au rang de priorité politique. « La montée des fausses nouvelles, a expliqué M. Emmanuel Macron lors de ses vœux à la presse en janvier dernier, est aujourd’hui totalement jumelle de cette fascination illibérale ». Pendant ce temps, la désinformation traditionnelle prospère. Son écho sans cesse répercuté lui confère un caractère de vérité sans stimuler l’ardeur des décodeurs.
Bernard-Henri Lévy
« La montée de fausses nouvelles est aujourd’hui totalement jumelle de cette fascination illibérale ».

 
 
 
 
 
 

Question 1 of 90